Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LUNETTES and GLASSES

LUNETTES and GLASSES

Toutes les lunettes du monde/Worldwide optical trends


Eloge du lézard à lunettes

Publié par Le captologue sur 15 Juillet 2020, 11:40am

Catégories : #Edition

Eloge du lézard à lunettes

Les masques tombent, les épistémologistes s’affolent, le gouvernement tranche, les commentateurs s’épouillent. Pourquoi chercher des poux dans la tête en ce moment d’état de grâce que sont les vacances ?... Oui le virus rôde et la vigilance doit demeurer sur le qui-vive, mais retrouver le réel après des semaines en suspension dans le vide du confinement est dans la nature des gens et des choses. L’envie de légèreté n’empêche pas la responsabilité. Les marchands de peur qui nous prédisent une deuxième vague oublient qu’à trop crier au loup, on s’enfonce quand même dans la forêt en dansant la carmagnole. 

 

La pandémie est-elle partie pour durer ? Oui. La crise sociale et économique est-elle partie pour durer ? Oui. Notre monde le cul par-dessus tête va-t-il retrouver un (nouvel) équilibre sur ces jambes ? Oui. Et non. Vivre dans et avec le chaos perpétuel est notre lot d’humains agités à vouloir faire et défaire le monde. Un monde merveilleux qui a toujours été un vaste bordel, un jeu de massacres constants, un empilement de bonheurs et de malheurs en couches successives. Et s’il faut voir au-delà du présent pour penser l’avenir, il faut aussi savoir marquer un temps d’arrêt et apprécier les moments alanguis de la paresse comme un lézard sur une pierre sèche. 

 

« Voyager n’est pas mal. Le succès, c’est très bien. Être heureux, qui ne le souhaite ? S’ennuyer est bien mieux. C’est quand vous êtes perdu que vous commencez à être sauvé. La vie la plus banale, allumer le feu dans une cheminée, se promener dans les bois – Rousseau avait besoin de marcher pour aiguiser ses idées –, ronger son frein et son cœur parce qu’on n’est bon à rien, maudire le monde autour de soi, s’abandonner aux songes, ou, mieux encore ne rien faire du tout, ou, en tout cas le moins possible – avant, bien sûr de se jeter dans le travail à corps perdu –, peut mener autrement loin », a écrit Jean d’Ormesson (Qu’ai-je donc fait ?, Éditions Robert Laffont, 2009). 

 

Dans l’édition estivale de MO Fashion Eyewear, on réinvente les voyages immobiles en mode solaire, en turquoise, khaki ou blanc, et on s’entiche du transat sur lequel se vautrer nonchalant pour mener une lecture active d’ouvrages dédiés à l’art de ne rien faire, de la bulle, de la femme, de la cagnardise... parce que ne rien faire le temps d’une pause sur une pierre sèche, « peut mener autrement loin » pour penser le futur avec des lunettes roses et pour sourire derrière un masque... 

Disponible en ebook ou en livre broché sur amazon.fr Le XXIe siècle, enfin ! Dominique Cuvillier Trendmark Publishing, 2020

Disponible en ebook ou en livre broché sur amazon.fr Le XXIe siècle, enfin ! Dominique Cuvillier Trendmark Publishing, 2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents