Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LUNETTES and GLASSES

LUNETTES and GLASSES

Toutes les lunettes du monde/Worldwide optical trends


Au-delà du futur...

Publié par Le captologue sur 9 Octobre 2020, 08:33am

Catégories : #Edition, #Idées, #Tendances

Au-delà du futur...

L’humoriste Pierre Dac a dit : « L’avenir, c’est du passé en préparation »... Une formule très juste pour traduire notre désarroi parfois à se projeter en avant dans l’histoire avec un grand H. Une projection d’autant plus difficile que l’actualité urticante agit comme une déferlante qui ravage tout. Les informations en flots continus qui nous submergent, incitent peu au calme de la pensée et à l’intelligence rationnelle, elles sidèrent et abêtissent... À l’utopie du progrès, héritée du Siècle des Lumières, nous sombrons dans une forme de mélancolie morbide caractéristique d’un monde post-moderne qui ne sait pas où il va.

Pour fêter la 100eédition de MO Fashion Eyewear, nous avons fait le choix inverse, en imaginant l’avenir comme un futur réjouissant. Non pas en se mettant la tête dans le sable, mais en ouvrant les yeux sur ce qui pourrait être les lunettes de demain. Des clins d’œil créatifs et joyeux sont lancés par des designers, des marques, des lunetiers, des créateurs, des étudiants de l’ISO (Institut Supérieur d’Optique), ils projettent leurs pupilles dans un futur désirable, innovant et décalé. Un futur où la notion de progrès réside dans la croyance que l’imagination et le talent sont la meilleure des armes pour aller de l’avant, sans regarder en arrière. Ce qui ne veut pas dire renier le passé. Pour preuve, nous nous sommes replongés dans les années 60, décennie fascinante du Space Age avec un futur qui s’écrivait sur le mode lunaire où le progrès était source d’espoir et d’utopie...

Le 16 août 1964, l’écrivain Isaac Asimov décrit dans le New York Times sa visite de la foire internationale qui lieu cette année-là à New York et se projette en 2014. Un article visionnaire sur la vie quotidienne, la communication, les transports, les loisirs...  où les robots et les technologies ont la part belle. Les années 60 portées par la société de consommation en plein développement inventent la modernité d’après guerre où tout semble possible. Une fantasmagorie du futur qui trouve un écho particulier avec la conquête de la Lune : le 20 juillet 1969 à 22h56 (heure américaine), Neil Amstrong pose le pied sur l’astre lunaire, un événement marquant pour l’humanité, à tel point que les designers, les stylistes et les couturiers d’alors s’imprègnent de l’esthétique « Space Age » qui semble ouvrir les formidables perspectives de cette dernière partie du XXesiècle. Un style rétrofuturiste qui influence les représentations de l’avenir, représentations vécues comme optimistes. Des modèles qui aujourd’hui encore, réveillent les nostalgiques « du monde d’avant » avec des lunettes imaginées à l’époque par une poignée de précurseurs...

Aujourd’hui, les précurseurs sont toujours là mais le doute resserre les élans visionnaires. Pour citer l’écrivain George Bernard Shaw cette fois : « Il est bien assez temps de penser à l’avenir quand il n’y a plus d’avenir ». Tel serait le mantra de notre société actuelle qui ne croit plus vraiment en elle... Il est temps d'un sursaut ! 

 

MO Fashion Eyewear numéro spécial 100, c’est ici

Et sur www.trendmark-publishing.fr

Au-delà du futur...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents